Entre boulettes et coiffeur en bas âge, Ylva vous dit tout

Ylva animatiestage Frankrijk
28 octobre 2016 AnimationFranceStage

Stage d’animation en Dordogne

Cette année, j’ai effectué un stage pour la seconde fois au camping Iris Parc. Pendant l’entretien, ils m’ont demandé quelles étaient mes attentes pour la saison. Je leur ai dit que j’aimerais faire plus d’animation que l’an dernier. Au final, j’en ai fait tout le temps !

J’ai travaillé pendant 16 semaines, et à la fin j’étais claquée ! Je m’occupais de la mini-discothèque, du théâtre interactif et d’organiser des boums pour les ados. J’ai aussi fait pas mal de spectacles : Tarzan, Mamma Mia et Contes pour les enfants. C’était vraiment fantastique de faire de l’animation dans une aussi grosse équipe. Les activités étaient toujours variése, et beaucoup de choses se sont passées. Chaque jour était différent.

 « Une Journée de dingue ! »

Une journée commençait toujours avec un bon petit-déjeuner. De 10h à 12h, on ouvrait le club pour enfants. Après 30 minutes de pause, on s’entrainait pour les spectacles. A 15h, nous nous occupions du camping Maxx (c’est pour les enfants plus âgés) et cela, jusqu’ á 17h. Ensuite, nous avions une longue pause d’1h30 avant le spectacle. Je montais alors sur la scène du théâtre pour incarner le personnage de Tipy.

J’adorais jouer Tipy ! Cela me donnait ma dose d’énergie pour finir ma journée. En plus, c’est trop mignon de voir les enfants s’amuser et rire devant mon spectacle. Ils croient réellement tout ce que dit Tipy. Après le théâtre, j’étais lessivée. Mais à 20h30, il me fallait être prête á nouveau pour le spectacle de la soirée. Il était ensuite temps d’aller dormir…

Quand les journées étaient tranquilles, on s’occupait avec les préparations et le ménage. On a même installé le club pour enfants dans le restaurant au début de la saison. C’était quand nos journées étaient encore calmes.

Plus de responsabilité !

La plus grosse différence entre cette année et la précédente était que j’avais beaucoup plus de responsabilité. Par exemple, j’étais responsable du club pour enfants et du théâtre. Ce n’était pas facile car je devais tout arranger par moi-même. Mais tout s’est bien passé.

Mama Mia, une gaffe embarrassante !

Avant le premier spectacle de Mama Mia, j’étais plutôt nerveuse. Après toutes les préparations, le jour J arriva enfin. Nous avions le feu vert de la direction pour jouer le spectacle. Et ça se passait très bien ! A la fin, je m’approchai du public pour le saluer quand tout à coup, je perdis mon pantalon. Cela causa un fou rire général chez mes collègues.  Je trouvais que ce n’étais pas si marrant que ça sur le moment, mais aujourd’hui j’en rigole encore.

Travail d’équipe

Nous avions une équipe vraiment bonne. Elle était constituée de 7 employés, 5 stagiaires et 1 responsable. On pouvait vraiment compter les uns sur les autres. Pendant une saison, il y a des bons moments mais aussi des mauvais. Quand ces derniers arrivent pour toi, tu as vraiment besoin de ton équipe. L’équipe était très internationale , ce qui était vraiment sympa puisque tout le monde a des histoires à raconter.

C’est vraiment cool de vivre une expérience internationale. Tu deviens indépendant car tes parents ne sont plus là pour t’aider.

 « Chiller » pendant les jours de congés

J’ai passé la plupart de mes jours de congés dans mon lit ou à étudier (passionnant hein !). C’était important de pouvoir me reposer pendant ces journées. Bien sûr, j’ai également visité pas mal de villes et de villages des alentours. Un peu de culture ne fait jamais du mal.

Quatorze Juillet

Le 14 juillet est la fête nationale française. Il y avait donc une grosse fête au camping. Tout le camp était décoré et les animateurs ont créé un jeu géant sur l’ensemble du site ! Les enfants ont vraiment adoré ! En plus, la journée était vraiment intense avec plein d’activités et un spectacle. Evidemment, on a regardé les feux d’artifice avec les collègues, autour d’une petite bière !

L’enfant et la coupe de cheveux

Autre anecdote : un jour, un enfant courut vers moi avec quelque chose dans la main. Sa main était fermée, du coup je ne pouvais pas voir ce qu’il tenait. Je demandai : « Tu as quoi à la main ? ». L’enfant ouvrit sa main et me montra fièrement une grosse mèche de cheveux, qu’elle avait coupé elle-même. Je stressai immédiatement : comment étais-je supposée expliquer ça aux parents ? D’un autre côté, la fillette était super fière et pensait que c’était cool. Mon cœur battait très fort quand les parents arrivèrent. Heureusement, ils ne trouvèrent pas ça grave.

Kiffe !

Mon conseil aux autres est de profiter de chaque moment. « Kiffe »ton expérience et essaye de faire autant de nouvelles choses que possible. Tout ne marchera pas immédiatement mais tu vas tellement apprendre !